Le cuivre

Le cuivre, un clin d’œil à atelier Nathalie Melon

Les premières traces d'utilisation du cuivre remontent à environ, 10 000 ans avant notre ère. Les premières civilisations à maîtriser l'art de la fonte et du façonnage du cuivre sont les Égyptiens, les Sumériens et les Mésopotamiens, qui l’utilisaient pour la fabrication d’outils, d’objets du quotidien, d’ornements et d’objets de valeur.

L'avènement de l'âge du bronze, vers 3000 av. J.-C., marque une étape importante dans l'histoire de l'utilisation du cuivre. Au fil des siècles et tout particulièrement à la révolution industrielle, le cuivre devient vite une ressource essentielle et cruciale dans une multitude d'applications industrielles, commerciales et domestiques. Sa durabilité, sa malléabilité et sa résistance à la corrosion font du cuivre un métal précieux dans de nombreux domaines.

Le cuivre a joué et joue un rôle important dans l’histoire de l’humanité. Cependant malgré son importance historique et culturelle, ses qualités physiques et esthétiques indéniables, l’utilisation du cuivre en marqueterie reste bien moins fréquente que celle du laiton, du zinc ou de l’aluminium.


Atelier Nathalie Melon, profondément attaché à l'héritage historique et séduit par la teinte rosée du cuivre, évoquant par certains aspects la couleur du melon, a décidé d'accorder une importance particulière au cuivre dans les créations.

Le bois, le premier amour de l'atelier Nathalie Melon

Découvrir

Le laiton, une tradition pour l'atelier Nathalie Melon

Découvrir

Le cuivre, un clin d’œil à l'atelier Nathalie Melon

Découvrir